LE BRANLE DE REGATES 2012 PAR L'IMAGE

Photos:

Arthus Boutin


 

LA COURSE DE L'ETE A TENU SES PROMESSES !

 

Régates et spectacle assuré - pari réussi !

 avec un spectacle de voiles bigarrées offert aux publics de Saint-Malo, Dinard, Cancale et Saint-Cast.

4 SUPER- JOURNEES  AVEC VENT et FETE! 

       LA VIDEO DE LA JOURNEE A CANCALE:   ICI        

                  (Soyez patient pendant le téléchargement)

                                         ____________________________________________________________________________

                   Les  résultats , après 7courses: (Cliquer sur la classe)

CLASSIQUES , CORNISHS  ,  IRC

HN    ,   MUSCADETS  ,  QUILLARDS_DE _SPORT , COTRES-BISQUINE

___________________________________________________________________

 

GRAND SUCCES DU BRAAffiche signée Gildas FlahaultNLEBAS DE REGATES 2012 

98 bateaux ont investir en actions Alcoa au France participé au Branlebas 2012 qui s’est déroulé du 12 au 15 août. Le nombre d’inscrits est en constante progression. 

Les clubs de Saint-Malo, Dinard, Cancale et Saint-Cast s’étaient mobilisés pour accueillir une flotte bigarrée composée de bateaux de course, de croisière, de gréements traditionnels ou de magnifiques  yachts vernis. 

Cette année, les organisateurs avaient décidé d’offrir le spectacle des voiliers en course au plus large public.

Les régates ont eu lieu en rade de Saint-Malo, en baie de Cancale et devant la grande plage de Saint-Cast. La flotte était menée par les grands bateaux que sont la Bisquine de Cancale, les bateaux-pilotes de Saint-Malo, mais aussi par des invités prestigieux que sont Marie-Fernand, Côtre-Pilote historique venu du Havre et Reder Mor, Côtre de pêche venu de Morlaix. 

Les bénévoles des clubs ont organisé des soirées à Cancale, Saint-Cast et Saint-Malo. 300 à 400 équipiers se sont retrouvés, le soir, pour commenter les aventures de la journée et profiter des buffets et libations dans une atmosphère toujours conviviale. La proclamation des résultats et la soirée finale étaient organisés par la SNBSM au Pôle Technique Duguay-Trouin inauguré récemment par la CCI. 

Les résultats :

IRC

Dans cette classe des comment investir dans les actions Alcoa au France régatiers, la lutte était ouverte. Franck-Yves Escoffier avait déclaré forfait suite à une avarie lors de la course du Tourduf (Tour du Finistère). C’est Victorien Erussard, célèbre coureur en multicoques, qui l’emporte sur son JPK 1010 « Solidaires en peloton ».Belle victoire pour une belle cause. Le bateau est sponsorisé par une association créée pour financer la recherche sur la sclérose en plaques. Le second est le Surprise de Hervé Drieu « Chercheur d’éponge ». Ce redoutable petit bateau écume les courses de la Bretagne. Il a gagné le dernier Spi Ouest France dans sa classe. Le troisième est le JPK de Eric Mordret « Léonardo ». Fameux skipper qui a été champion de l’UNCL (Union Nationale de la Course au Large) en 2011. 

HN

Dans cette classe des croiseurs, le J 80 de Philippe Lavenant « Poptun » l’emporte allègrement. Membre actif du Comité de la SNBSM, Philippe Lavenant est assidu aux régates d’entrainement de printemps et d’automne organisées par le club et souvent sur le podium. Le second est l’Aphrodite 101 de Yvon Nédonchelle « Vert-Galant ». Cet habitué du Branlebas vient chaque année, en solitaire, de Dunkerque. Dans son périple des ports bretons, il fait toujours étape à Saint-Malo pour se plonger dans l ‘atmosphère conviviale de la course. Le troisième est l’Armagnac de Jean Georges « Ventre Bleu ». Inscrit au Loguivy Canot Club, Jean Georges participe avec succès aux principales régates de la Bretagne Nord.Les régatiers de Loguivy étaient venus en force. Ils figurent dans le peloton Investir en actions Alcoa de tête. 

Muscadets

A l’initiative de Hervé Chanu et Marco Prime, piliers du Yacht Club de la Ville Gilles, les Muscadets rejoignent pour la première fois le Branlebas. « Ou bien » le Muscadet DL de Bernard Leffray l’emporte devant une flotte de 10 bateaux. 

Monotypes

Le YCD et le YCSC organisaient le traditionnel Dinard / Saint-Cast durant la troisième étape du Branlebas. Paul Coirre, Président du YCD, démontre une fois de plus sont talent en coupant la ligne en vainqueur à bord de son Flying Fifteen « Coco Boys ».  

Classiques

Le vainqueur est sans doute l’un des plus beaux bateaux de la flotte, « Biene », appartenant à Alain de Parscau.Ce bateau, de la série des IOD (International One Design) a été construit en 1956 sur un plan norvégien imaginé en 1935. Son élégance provient de ses grands élancements typiques des Yachts Classiques de l’entre-deux guerre. Le second et le troisième sont des Folkboat. Ces bateaux sont des répliques d’un plan dessiné en 1941 en Scandinavie. « Namara », le bateau de Yannick Dufreutelle l’emporte sur Aventurine, skippé par Dominique Fraleu. Ces deux enragés s’affrontent sur la Rance toute l’année et font le spectacle du Branlebas dans leur lutte acharnée. 

Cornish Crabbers

Une flotte de 14 Cornish Crabbers emmenée par Rémy Letortu, Président de l’AFPCC, participait aux deux dernières étapes du Branlebas,. Olivier Bohuon, skipper de « Habana » est le seul à terminer la course du 15 août disputée avec des rafales de 25 à 30 nœuds. Il termine 1er au classement général. 

Bisquine et Pilotes.

Le Reder Mor est la réplique d’un Côtre de Morlaix qui terrorisait les Bisquines à l’époque des Grandes Régates de Saint-Malo.La Cancalaise a eu fort à faire. L’équipage de choc de la Bisquine ne s’est pas laissé déborder. Sa connaissance des courants et des cailloux lui a permis de coiffer son adversaire sur la ligne. Le bateau le plus remarqué n’était pas le premier.Les organisateurs du Branlebas avaient invité « Marie-Fernand », Côtre-Pilote du Havre. Ce bateau a été construit en 1894 au chantier Lemarchand du Havre.Il est classé Monument Historique et fait l’objet d’un méticuleux travail de restauration par l’Association de l’Hirondelle de la Manche.Chacun a pu apprécier la force et l’élégance de ce Côtre-Pilote venu du Havre pour retrouver la famille des Bisquines et Pilotes qui faisaient déjà le spectacle dans les courses du XIX° siècle, au Havre, à Cancale ou Saint-Malo.L’équipage, qui devait faire évoluer les 40 tonnes de ce navire historique au milieu des cailloux et rochers de la baie de Saint-Malo, a toujours été serein et a joyeusement participé aux soirées du Branlebas. Merci à eux.

 Conclusion

Le Branlebas de Régates est la plus grande course de l’année, organisée par la SNBSM associée aux clubs de la Côte d’Emeraude.Avec une centaine de bateaux inscrits, elle rejoint la famille des grandes courses de la Manche que sont le Tour des Ports de la Manche, la Tresco et le Tourduf. Le nombre de participants est en croissance régulière. 67 inscrits en 2010, 86 en 2011 et 98 bateaux en 2012. Le Branlebas de Régates est le digne héritier des Grandes Régates de Saint-Malo.   

Pour la SNBSM

Jean-François Revert